Le Facteur Manteauique

 23 janvier 2013eole

J’ai décidé aujourd’hui d’écrire quelques lignes pour vous parler d’un des phénomènes que je préfère : la température ressentie. À chaque fois que j’entends cette expression, je jubile. Enfin, une mesure de la température qui se base non pas sur un instrument fiable comme un thermomètre, mais bien sur la perception de tous et chacun.

La température ressentie combine la température réelle à la vitesse du vent afin de décrire la sensation de froid qui résulte de l’assèchement de la peau et du remplacement de la couche d’air chaud formée à la surface de la peau par une couche d’air froid amenée par le vent. Bien que ces facteurs n’affectent pas réellement la température et que la sensation varie d’un individu à l’autre, je trouve cette façon de mesurer beaucoup plus attrayante, car elle me permet de me sentir badass (je peux annoncer à tout le monde que je suis game de sortir malgré une température de -42) et d’avoir de longues et palpitantes conversations du genre « Ayoye donc Josée, i fait -40 000 dehors! » et « Réchauffement climatique, mon cul! » avec mes collègues de bureau.

De toute façon, tout le monde sait que la façon la plus adéquate de prendre une mesure est de lui ajouter une unité subjective afin qu’elle soit plus représentative de la condition humaine. Par exemple, lorsque que je veux calculer la distance qui sépare Montréal de Québec, j’ajoute toujours ce que j’appelle le « Facteur Fatigue » à la distance réelle. Par exemple, si l’on mesurait de façon « conventionnelle », on constaterait que 255 kilomètres séparent ces deux villes. Or, comme le mentionne cet article scientifique, la fatigue peut affecter négativement la perception des distances. C’est pourquoi, lorsque je me rends à Montréal et que je suis fatigué, je dis aux gens que je m’apprête à parcourir les 473 kilomètres ressentis qui me séparent de cette ville.

Je fais la même chose pour beaucoup des unités de mesure que nous utilisons tous les jours, toujours par souci d’être plus représentatif des sensations humaines. Ainsi, si jamais j’assiste à un cours excessivement ennuyant d’une durée de trois heures, je n’oublie jamais d’ajouter le « Facteur Ennui » et je dis au gens que je viens d’endurer un cours ayant duré huit heures ressenties. De la même façon, lorsque je révèle un secret à quelqu’un, je ressens une pression de moins sur mes épaules et je remplis mes formulaires médicaux en disant que je pèse 40 kilos ressentis (ou, pour ceux qui utilisent le système impérial, 88 livres ressenties). Je remplis aussi mes formulaires d’impôt avec mon revenu ressenti et je refuse toujours de payer mes contraventions puisque, confortablement assis dans mon siège d’auto, ma vitesse ressentie est toujours de zéro.

Selon moi, il ne fait aucun doute que ces unités sont plus valides que les vielles unités de type « exactes ». C’est pourquoi j’urge tous les scientifiques à maintenant faire de la science ressentie et à laisser leurs sensations les guider à travers leurs études.

Par contre, si j’avais à émettre une critique face au refroidissement éolien, je dirais probablement qu’il ne tient pas compte de tous les autres paramètres affectant l’être humain. Par exemple, il m’arrive, lorsque j’ai à sortir de chez moi en hiver, de mettre un manteau. Ce dernier, accompagné de bottes, de pantalons, de gants, d’un foulard et d’une tuque, me permet d’isoler mon corps du vent et de contrebalancer l’effet de celui-ci. C’est pourquoi je propose l’établissement d’un nouveau facteur appelé « Facteur Manteauique » (4 voyelles de suite, problème?). Avec ce nouveau coefficient, la formule pour le calcul de la température serait maintenant la suivante :

Température = Température lue sur le thermomètre (T) + Refroidissement Éolien (RÉ) + Réchauffement Manteauique (RM)

Dans cette équation le Réchauffement Manteauique se calcule de la façon suivante :

Réchauffement Manteauique = -1 x Refroidissement Éolien

Bref, en simplifiant : Température = Température lue sur le thermomètre + arrête de te plaindre pis met un criss de manteau.

omg1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>