Tag Archives: Frito Lay

Lettre de haine contre Frito Lay

30 août 2011

Cher Mr. Frito Lay,

J’ai récemment eu la chance d’essayer vos nouvelles croustilles Lays « cuites au four » à saveur simulée de ketchup et je dois avouer que je me suis laissé surprendre par leur goût unique. Comme je sais, monsieur Lay, que votre compagnie ne vise jamais rien de moins que la perfection et l’excellence en matière de pommes de terre, j’ai compilé une liste d’améliorations qui, je le crois, pourraient vous aider à rendre ce produit encore meilleur.

  1. Faire en sorte que ça ne goûte pas l’hostie de marde.

Je pense sincèrement que ces simples changements renforceraient grandement votre image de marque en tant que « compagnie qui ne vend pas de chips dégoutantes dont la saveur rappelle celle d’un vieil épi de maïs ».

Si, par contre, vous décidiez de garder la saveur telle quelle, je suggère que vous apportiez deux modifications mineures à l’emballage afin de représenter plus adéquatement l’expérience gustative contenue dans chaque sac de Lays cuites au four à saveur simulée de ketchup.

Premièrement, la date d’expiration ne devrait être en aucun cas liée à la date d’emballage. Je propose que sur chaque sachet apparaisse la date du 3 mars 2006.  Ce faisant, le client pourra avoir une idée plus représentative de la fraîcheur et du goût du produit qu’il s’apprête à acheter. De plus, cette simple manœuvre vous aiderait grandement à percer sur le marché peu exploité des chips rétro.

Deuxièmement, j’aimerais apporter un léger ajustement au slogan « 65% moins de gras que les croustilles les plus populaires » et changer celui ci pour le plus emblématique « 65% plus de marde que les croustilles les plus populaires ».

En plus de ces critiques constructives que je viens de vous adresser, j’aimerais aussi vous signaler une erreur mineure qui s’est malencontreusement glissée dans votre liste d’ingrédients. En effet, au lieu d’y lire « flocons de pommes de terre déshydratés (sic) », on devrait plutôt y voir « flocons de diarrhée ».

En espérant que ces commentaires vous aideront dans votre constante quête de la meilleure croustille possible, je joins à cette lettre le paquet que je ne saurais manger. Vous pouvez y goûter par vous-même mais je ne vous le suggère pas, car ce n’est pas très bon.

Sincèrement,

 

Charles-Étienne Lacroix

P.S. Voici mon adresse si vous voulez m’envoyer des trucs gratuits.