Tag Archives: Wow

Au tour du Mexique de se produire au Festival d’explosions de Québec

4 août 2012

(Ce texte a été écrit en 2011 en hommage aux Grands Feux Loto-Québec. Je suis trop lâche pour changer les dates et les références. Deal avec.)

Les amateurs d’explosions de la ville de Québec se sont rassemblés par unités, voir même par dizaines hier pour assister à la 17e édition du Festival d’explosions de Québec. Les amateurs de sensations faibles s’étaient donnés rendez-vous devant les chutes Montmorency afin d’assister à la démonstration explosive de l’équipe mexicaine. La délégation du pays des tacos en a d’ailleurs mis plein la vue aux spectateurs, enchaînant les explosions toutes plus explosives les unes que les autres.

Il va sans dire que les passionnés de détonations en ont eu pour leur argent, comme nous l’explique l’un des spectateurs : « J’ai payé trente piasses pour mon billet pis j’ai dû voir facile cent explosions! Ça fait à peu près un trente-sous par explosion ça! ». Effectivement, il semble que ce tarif soit très compétitif, comme nous l’explique le porte-parole de l’évènement Daniel « Boom » Desjardins : « Le festival de Québec a vraiment un bon ratio de PPB (Piasses Par Boum). On tourne autour de 0,3 PPB. Certains festivals chargent jusqu’à 0,7 PPB, moi j’ai de la misère en calvaire avec ça. J’ai du ressentiment dans l’sang, poursuit-il, c’est vraiment une honte. ».

« Un feu d’artifice, c’est comme la rage dans une cage.» nous explique le chanteur de 40 ans afin d’expliquer son intérêt pour le Festival. « Quand ils [les dirigeants du Festival] m’ont approché pour me demander de devenir leur porte parole, j’ai immédiatement été emballé par l’idée. Je leur ai dit : “Retenez-moi quelqu’un, j’m’en dévore le corps!”».

De leur coté, les organisateurs des festivités étaient satisfaits du nombre d’amateurs de déflagrations qui s’étaient déplacés, mais espèrent aussi convaincre les fanatiques de couleurs d’assister aux autres spectacles. « Ce que les gens doivent comprendre, c’est que le festival célèbre bien plus que de simples explosions. Il y a aussi de la couleur dans le ciel pendant quelques secondes et de la musique. C’est vraiment un spectacle qui stimule les cinq sens, mis à part l’odorat, le toucher et le goût. » nous explique le directeur du festival, Daniel Papou. « Avec les nouvelles technologies, nous sommes vraiment capables d’aller chercher une bonne panoplie de couleurs, poursuit-il. Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, ce ne sont là qu’une fraction des teintes que l’on peut obtenir. Sept huitièmes pour être plus précis, l’autre couleur est le blanc. »

Pour les amateurs, le consensus semblait clair hier soir. La représentation de l’équipe provenant du pays où la nourriture donne la diarrhée en a laissé plus d’un bouche bée. Michel Michaud était de ce nombre et il nous a décrit son expérience : « Dans la vie, je n’ai que deux passions : le son “Boum!” et la musique mexicaine. Cette prestation est vraiment venue me chercher en combinant les deux choses que j’aime le plus au monde. »

Le festival sait aussi impressionner la génération skate. Jimmy, 15 ans, a semblé apprécier le spectacle : « C’était juste trop fou! Ca faisait “POUM!” genre full de fois! ».

Lorsque nous avons interrogé l’équipe mexicaine sur les secrets d’une performance réussie, ils nous ont répondu d’un simple et énigmatique « ¿Qué? ».

Du point de vue des nouvelles technologies, le Festival a su mettre toutes les chances de son côté. Il est en effet possible de suivre les performances en direct via le populaire réseau social Twitter à l’adresse @Explosions_2011.

boum